TonTexte.com

Vendre des liens : Comment monétiser son site rapidement ?

Loup qui louche sur un backlink

Nos derniers packs

Nous avons à cœur avec LaMeute de TonTexte.com de nourrir vos âmes d’éditeurs de sites de niche avec du contenu de qualité. Après la chaîne Youtube, nous avions envie naturellement d’aller encore plus loin en lançant des articles dans lesquels vous allez découvrir comment monétiser vos sites.

Lorsque vous évoquez la monétisation avec la plupart des gens, ils parlent de régie publicitaire, pourtant c’est loin d’être l’axe le plus rémunérateur. Si vous avez un site bien positionné ou à minima avec de bonnes metrics, la vente de liens/backlink et/ou d’articles sponsorisés est un moyen efficace de faire croître vos revenus.

La vente de liens en direct

Vendre directement des liens est probablement la solution la plus rémunératrice, mais également la plus chronophage.

Vous devrez prendre contact (prospection active) avec des partenaires éventuels. Parfois vous recevrez aussi des propositions directement, mais ne misez pas dessus au démarrage (ne négligez jamais la qualité de la partie contact de vos money sites).

La prospection active implique que vous devrez prendre du temps, beaucoup, afin de réussir à obtenir des partenariats.

Si c’est un sujet intéressant pour les lecteurs de La Meute, nous pourrons faire un article sur le sujet (stratégie, mise en place etc).

Avantages des partenariats pour la vente de liens

  • Vos conditions
  • Pas de commission
  • Vous pourrez atteindre des prospects qui ne sont pas sur les plateformes

Inconvénients de l’achat / vente de backlink en direct

Les contraintes sont évidentes, mais il est important d’en avoir conscience avant de se lancer comme un loup en chasse à la quête de vos acheteurs :

  • Sauf site exceptionnel, vous perdrez beaucoup de temps en prospection.
  • Il faut une stratégie fine pour obtenir des résultats.
  • Vous aurez besoin de nombreux partenaires si vous recherchez une récurrence dans vos revenus.
  • Il y a toujours un risque de faire la rencontre d’un “mauvais payeur”.
  • Vous devrez potentiellement entretenir une relation avec les partenaires.

La vente de liens sur les plateformes

Les plateformes qui proposent de l’achat et de la vente de liens sur internet sont nombreuses. Nous nous concentrons ici uniquement sur les plateformes francophones que  nous connaissons, en particulier celles que nous utilisons.

Info : Si vous vous inscrivez via nos liens, nous touchons une commission dépendante du programme d’affiliation de chaque plateforme. Vous êtes libre de le faire ou non, les gains serviront à améliorer la plateforme TonTexte.com ou son positionnement dans les moteurs de recherche.

Avantages des plateformes de backlinks

  • Simplicité d’usage (ils transforment la vente de liens en une commodité).
  • Pas de prospection, vous vous concentrez sur l’édition de vos sites.
  • Possible chez certains de convertir ses euros en points pour réinvestir en backlink.

Inconvénients de ces plateformes

  • Peu de marge de négociation si elle existe.
  • Limitée mécaniquement par le fonctionnement de chaque plateforme.
  • Critères établis pour avoir vos sites/blogs chez eux.
  • Commission sur la vente des liens.

Les trois types de liens vendus sur les plateformes

Il n’existe à notre connaissance que 3 types de liens qui se vendent sur les plateformes à date de cet article (2021).

Vous avez les liens en homepage, footer ou sidebar. Ces backlinks sont généralement payés mensuellement aussi longtemps qu’ils existent. C’est un peu comme pour un abonnement, l’annonceur rémunère l’éditeur de site un montant fixe chaque mois négocié en amont. Vous trouverez cette option chez de nombreuses sociétés qui vendent des backlinks, je pense notamment à Rocketlinks.

Il y a les liens dans des pages déjà positionnées dans les moteurs de recherche. 

Les SEO en sont friands car si Google (à titre d’exemple) fait déjà confiance à une page en la positionnant bien, alors les liens externes posés dessus sont de facto bien considérés. C’est d’ailleurs la spécialité, pour ne pas dire le fer de lance de la société NextLevels.link, fondée par Julien Jimenez. D’autres plateformes proposent des fonctionnalités équivalentes, mais cela reste anecdotique dans leurs ventes.

Puis vous avez les articles sponsorisés. L’idée c’est de vendre un lien contextualisé (sinon peu d’intérêt) par un article, qu’il soit rédigé par la plateforme ou vous-même. C’est un grand classique qui fonctionne encore. Les acheteurs s’intéressent principalement aux metrics et à la réputation d’un site pour faire leur choix.

Liste des plateformes pour acheter ou vendre des liens

Cette liste n’est bien entendu pas exhaustive, mais ce sont des partenaires, des clients, ou bien simplement nous apprécions les plateformes citées ici.

Vous en trouverez de nombreuses autres sur le marché, mais en tant qu’éditeur de sites, cette liste semble incontournable (au moins si vous débutez dans le milieu).

NextLevel, le disrupteur intelligent du backlink

Vente et achat de lien sur la plateforme NextLevel.link de Julien Jimenez

Vous en avez marre du mot disruption ? Nous aussi, mais il faut bien reconnaître que Julien Jimenez, boss de l’agence Korleon’Biz a eu un trait de génie en lançant avec son équipe NextLevel.

Nous préférons pour des raisons de transparence préciser 3 points à nos lecteurs :

  • Nous n’avons pas d’actions chez eux.
  • Pas objectifs du tout, car c’est notre plateforme chouchou louloup.
  • La plupart de nos clients font leur beurre… chez eux (preuve qu’ils cartonnent).

Si vous ne connaissez pas encore Julien Jimenez, La Meute a eu l’honneur de recevoir le Don dans une interview sur la chaîne La Meute.

NextLevel c’est quoi au final ? 

NextLevel c’est le résultat d’une réflexion saine sur l’univers du backlink : Si Google positionne bien une page, il lui fait confiance. Alors autant mettre un backlink dessus car le lien va être naturellement plus pertinent que sur un nouveau contenu random.

Pour vendre vos liens, vous vous inscrivez et proposez votre site. Ensuite, en fonction du volume de DR que vous avez (et si le site n’est pas trop dégueulasse), il est validé par l’équipe. Le process démarre et en fonction du ranking de vos pages (qui ne contiennent pas de lien externe), la plateforme propose un prix de vente.

Vous pouvez bien entendu choisir vous-même un prix de vente (tarif plancher).

Interface soignée (même si perfectible), branding agréable, équipe ultra réactive (à ce stade ce n’est plus humain, mais surhumain), ils installent avec NextLevel un niveau très haut dans le monde de la vente de liens.

Getfluence

Vendre ou acheter des liens chez Getfluence, home du site.

Cette plateforme est un mastodonte et de vous à moi, à moins d’avoir un site média très spécifique ou à fort trafic, vous ne verrez jamais à quoi ressemble le dashboard chez eux.

Ils travaillent avec des médias bien installés et s’adressent surtout aux marques ou aux “grosses” entreprises. Getfluence se caractérise comme une solution internationale d’influence éditoriale. 

L’avantage ? La rédaction est bonne la plupart du temps si vous décidez de ne pas prendre cette tâche dans votre équipe.

AccessLink, le backlink pas cher qui fait du bien.

AccessLink.fr c'est l'achat de lien pas cher à 10€

Si vous avez peu de budget, que vous voulez diluer vos ancres ou simplement que vous avez besoin de “petits” backlinks pour votre site, Accesslink c’est une solution adaptée. Malgré une interface un peu old-school, le parcours d’achat reste très efficace.

Pourquoi mettre cette plateforme ici alors qu’ils commercialisent seulement leurs propres liens ?

Simplement car pour accéder aux autres plateformes, il faut souvent avoir un volume x de domaines référents. AccessLink est une opportunité abordable (10€ le backlink) d’obtenir rapidement le volume nécessaire à la validation de votre compte chez les autres acteurs du marché de la vente de liens.

Si vous ne le savez pas c’est l’équipe de l’agence 1ereplace, spécialiste RP et Netlinking qui est derrière la plateforme.

Linksgarden, la startup du lien qui plante des arbres

LinksGarden plantent des arbres tous les dix liens achetés sur leur plateforme.

Difficile de dire à quel point la partie impact est présente chez LinksGarden, ce qui est certain c’est que vous n’échapperez pas au plaisir de choisir l’association à laquelle une partie du CA est reversé.

Au-delà de cela, la promesse est vraiment intéressante. Tous les 10 liens vendus, c’est un arbre planté (via l’association Planète Urgence). Ils revendiquent déjà plus de 2200 arbres plantés grâce à leur initiative.

Je sais je sais, vous voulez vendre des liens et il est possible que cette partie n’est pas la plus passionnante pour vous. Cependant chez nos petits loups nous apprécions vraiment la démarche et nous tenions à mettre en avant cette spécificité. 

Sur les photos vous verrez qu’ils sentent la Normandie et la startup (oui les hoodies tout ça), mais ce sont avant tout des professionnels du lien. Ils possèdent un grand pool de sites internes et agrandissent grâce aux partenaires la variété des spots (c’est vous les partenaires, ceux qui vendent leurs liens).

L’interface simple et épurée devrait plaire à la plupart, l’inscription d’un site est simple et les tarifs que paieront les acheteurs (selon vos prix) sont indiqués en toute transparence.

SEMJuice, du jus sinon rien.

SEMJuice connu pour son tri par type de fruit et par jus pour vendre des liens.

Derrière ce petit H3 racoleur se cache une vérité désarmante, mais qui fait aussi la force de la plateforme des 3 compères Nicolas Mercatili, David Durand et Jérémy Gallois.

Chez eux vous ne vendrez pas de lien si vous avez uniquement de bonnes metrics (même si c’est un plus non négligeable), vous vendrez des backlinks si vous avez du jus.

Chaque site possède un rank spécifique à SEMJuice représenté par des fruits. Plus votre score est haut, plus les liens se vendent “bien et chers”.

Même si la notion de “cher” est relative (contrairement à la chanteuse qui elle est étrangement intemporelle), le calcul du jus lui s’appuie sur des bases solides, comprenant… votre trafic.

Il n’y a pas que vos visiteurs qui entrent en ligne de mire de l’extracteur de jus de la plateforme, ce ne sont pas moins de 100 points qui sont évalués et réévalués mensuellement.

Si le site est moderne et tape à l’oeil, le dashboard lui emprunte une sobriété bienvenue et très simple d’accès (y compris aux débutants).

Un point intéressant, la qualité de la rédac’ chez eux est vraiment appréciable.

Attention cependant pour les impatients, vos gains ne seront récupérables qu’à partir d’une somme cumulée de 100€. Ce ne doit pas être un frein, avec un site qualitatif, le palier est vite dépassé.

SEOPepper, la vente de liens épicés. 

SEOPepper, le petit nouveau dans la vente de backlink qui va faire du bruit.

Si vous recherchez des infos sur des tools, vous devez forcément (peut-être sans le savoir) connaître Maximilien Labadie et son blog WebAndSeo.

La Meute avait interviewé l’éditeur de site et bloggeur il y a quelque temps. Il avait envie depuis un long moment de vendre des liens sur son pool de sites, à la force de ses patounes et avec l’aide d’extensions WordPress, il a construit une plateforme pour ses clients.

Pourquoi mettre en avant SEOPepper alors qu’aujourd’hui vous pouvez faire de l’achat de liens dessus, mais pas de vente ?

Simplement car Maximilien est la preuve vivante qu’une évolution du métier d’éditeur de sites est possible. Las des opérations manuelles sur son pool de sites, il décide d’offrir de la valeur tout en automatisant une partie de ses process de vente/commande de backlink. C’est smart. Une bonne dose d’inspiration pour les débutants comme les confirmés dans l’édition de sites.

Soumettre

Soumettre.fr la plateforme française d'achat et de vente de backlink.

Derrière ce nom borderline (soyons honnête) se cache une véritable pépite.

Même si j’ai un léger problème avec l’UX du dashboard, il faut reconnaître que la plateforme est réellement efficace. Un exemple avec la partie validation de vos sites, il suffit de mettre le plugin sur votre wordpress et d’avoir un compte chez eux, le lien se fait très facilement (un réel gain de temps).

Déstabilisant si vous cherchez partout l’ajout d’un site sur l’interface pour vendre vos liens, mais une fois que vous comprenez c’est d’une facilité déconcertante.

Deux systèmes de vente chez Soumettre, un simple et un via catalogue (sur lequel vous fixez votre prix). Vous avez comme sur la plupart des autres plateformes, le choix de faire vous-même la rédaction ou non des articles sponsorisés.

Jusqu’ici de belles surprises du côté rédaction, c’est propre et bien contextualisé.

RocketLinks

RocketLinks pour vendre facilement vos liens à de nombreux annonceurs

Présente depuis 2012 dans le paysage de la vente de liens en France, ils revendiquent avoir été les premiers sur ce marché. Dans les faits, qu’importe, ce qu’il y a de sûr c’est qu’ils possèdent une base clients conséquente qui offre à la plupart des thématiques une place de choix.

Leurs algorithmes proposent des tarifs, c’est utile si vous ne savez pas à quel prix vendre vos liens. Cependant nous recommandons de prendre le temps de bien réfléchir à vos prix. Pour certains sites, les propositions sont relativement basses là où les liens se vendent très bien même sur un multiple de 5…

Ils proposent le lien au one-shot via de l’article sponsorisé, le lien home / footer / sidebar pour un coût mensuel et depuis quelque temps les liens déjà positionnés.

A nos yeux le point fort, au-delà de la quantité d’annonceurs en recherche de liens, c’est la facilité avec laquelle vous échangez (et négociez) avec l’annonceur en tant qu’éditeur.

Combien de temps doit rester un lien vendu sur mon site ?

Il n’y a pas de réponse parfaite, c’est variable en fonction des conditions négociées ou imposées. Si vous négociez en direct c’est d’ailleurs un levier intéressant selon les habitudes de vos clients. La plupart du temps, un lien reste le temps de la vie d’un site si c’est sur un article, et sur une durée définie si c’est en home / footer / sidebar.

Faut-il réinvestir ses gains ?

Chacun sa stratégie, certaines plateformes proposent de convertir les euros gagnés en points pour acheter de nouveaux backlinks. Vous pouvez aussi déléguer de la rédaction (chez TonTexte.com ou ailleurs) afin de créer un cercle vertueux.

Si nous devions faire une recommandation : elle serait simple et actionnable par des débutants en SEO comme par des expérimentés. Investissez une partie du montant de vos ventes en contenus, une autre partie en backlinks et gardez le reste pour votre société. Le pourcentage de chaque partie est lié à vos objectifs.

Puis-je vendre des liens en No Follow ?

Vendre un lien en no follow est aussi inutile que des seins sur une truie (expression irlandaise). Vous trouverez toujours des consultants SEO pour dire qu’un backlink no follow est utile (pour paraître plus naturel dans le profil de lien d’un site par exemple), seulement pour la vente ou l’achat ce n’est pas très sexy.

L’acheteur recherche du jus SEO, il recherche de la notoriété ou simplement les faveurs de Google. Jusqu’à preuve du contraire, un attribut nofollow sur un lien n’offre ni l’un, ni l’autre.

Quels sont les risques avec la vente de liens ?

Il faut partir du principe que Google est contre la vente et l’achat des backlinks. Le backlink étant l’un des facteurs pour définir la notoriété d’un site, en achetant ou en vendant des liens, vous ne jouez pas le jeu. Dans les faits, si la rédaction est propre et que les liens sont contextualisés intelligemment, vous ne risquez pas grand chose.

En soignant la variété des liens, leur origine et en ne sur optimisant pas les ancres, vous pouvez très bien faire du linking proprement.

Les risques portent surtout sur l’acheteur, car certains éditeurs ont la fâcheuse habitude de finir par mettre les liens en no follow ou encore en supprimant les liens achetés. Si jamais cette idée saugrenue traverse votre esprit, sachez que s’il faut une vie pour bâtir une réputation, il suffit de 5 minutes pour la détruire.

L’univers du SEO est à la fois vaste et petit, une sorte de grand village. Ne ruinez pas vos chances en utilisant ces pratiques douteuses.

Le risque principal du côté acheteur selon nous provient de la qualité de la rédaction. Si votre site possède une ligne éditoriale très marquée et que vous vendez un spot sans avoir la maîtrise de la rédaction, il est possible que le résultat soit décevant. Si vous passez par les plateformes, sachez que dans la majeure partie des cas, ils sont ouverts au feedback et comprendront si la rédaction ne correspond pas à la qualité attendue sur l’article sponsorisé.

D’ailleurs une bonne pratique et de fournir des indications précises sur votre ligne éditoriale, afin d’avoir des “guidelines” claires pour leurs équipes de rédaction.

Qui achète des liens et dans quel but ?

Les agences de communication ou de marketing, les agences SEO, les consultants et également les éditeurs de sites de niche. Il existe d’autres profils, mais c’est d’après nos constatations la majorité des acheteurs.

Ils achètent des liens pour diverses raisons et en découlent des budgets très différents.

Selon l’enjeu de retour sur investissement (ROI) des sites ciblés, ils privilégieront peut-être de petits liens en quantité, ou à l’inverse quelques spots d’une très haute qualité.

Si certains cherchent à obtenir de la notoriété aux yeux de Google, d’autres travaillent leur branding en s’assurant une présence forte sur des sites qui possèdent des visiteurs qualifiés. 

Conclusion

Il y a de très nombreuses possibilités qui offrent aux éditeurs de sites de niche, débutants ou non, la possibilité de vendre des liens. Selon vos attentes et vos objectifs, vous trouverez forcément votre bonheur dans notre liste.

La vente de lien est un levier intéressant de monétisation pour les blogs et sites, d’autant si vous avez déjà de belles positions sur les moteurs de recherche, ou simplement du trafic qualifié.

Certains réinvestissent en backlinks, d’autres préfèrent voir une approche rémunératrice, dans les deux cas vos backlinks ne sont pas de simples bouts de texte cliquables, ils ont une valeur réelle.

Ma plateforme n’est pas dans votre liste les petits loups de La Meute…

Il y a trois possibilités, l’une d’elle explique forcément l’absence de ta plateforme révolutionnaire dans notre petite sélection :

  • Nous n’aimons pas ta plateforme. Inutile de faire cette tête, ce sont des choses qui arrivent.
  • Ici nous n’utilisons pas encore ta plateforme de liens, c’est peut-être temporaire ou définitif.
  • Nous ne connaissons pas ton service.

Un petit email à wolfy{a}tontexte.com, il y a encore de la place pour tout le monde.

D’ailleurs si une erreur ou une coquille est présente dans l’article, n’hésitez pas à faire un petit mail bienveillant.

Bunbeau
Bunbeau

Tu laisses un commentaire avec tes patounes

Le blog de La Meute ?

Un blog poilu sur l’édition de sites et ses acteurs. Par des loups soucieux de faire grandir avec bienveillance la communauté francophone.

Nos derniers packs

Les articles (tout doux)

Suivez nous, mais pas de trop près

Dernière interview de La Meute

C'est le début de notre newsletter, pour soutenir le blog et recevoir les actus tu mets ton meilleur email.

Nous n’aimons pas le spam. Donc tu ne vas pas en recevoir. Si tu cliques sur « Go mon louloup » alors tu acceptes de recevoir nos actus et parfois des promos concernant TonTexte.com ou ses partenaires.